Voilà un petit article synthétisant ce qu’est l’Heure (As Sa’a) en islam avec quelques uns des hadiths et versets coranique les plus explicites à ce sujet.

Qu’est-ce que l’Heure (As Sa’a) ?

Alors que tout le monde s’accorde à dire que l’Heure, citée de nombreuses fois dans le Saint Coran, serait le jour du jugement, ou de la résurrection, ou encore de la fin du monde, nous allons voir que les textes semblent nous expliquer autre chose.

Lisez attentivement ces deux versets et particulièrement les passages soulignés :

« Ô hommes! Craignez votre Seigneur. C’est une chose terrible que le tremblement de l’Heure (As-Sâ’a). Le jour où vous la verrez, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaite, et toute femelle enceinte avortera ce qu’elle porte. Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment d’Allah est terrible. »
(Coran, sourate 22, versets 1 et 2)

Si l’on récapitule : on apprend que l’Heure fait référence à une chose qui tremblera, qui sera visible par l’être humain, elle fait référence à un châtiment d’Allahtoute nourrice oubliera ce qu’elle allaite et toute femelle enceinte avortera.

Il est très important d’insister sur ces passages pour comprendre que la parole d’Allah (swt) est sans équivoque, l’Heure n’a pas de rapport avec le Jugement Dernier ou la Résurrection.
Comment une femme peut être enceinte dans sa tombe et en sortir en avortant lors de la Résurrection? c’est inconcevable.
Une femme ne peut pas non plus avorter le Jour du Jugement pour les mêmes raisons : elle ne peut pas être enceinte après avoir été morte dans sa tombe, c’est tout aussi absurde.
De la même façon, si « l’Heure » était la Résurrection, comment serait-il possible qu’une nourrice sorte de sa tombe tout en allaitant son enfant ? Toujours aussi incohérent.

Rien qu’à la lecture de ces versets, il semble logique que l’Heure n’est ni la Résurrection, ni le Jugement dernier, nous voyons clairement que les gens vivront normalement et qu’un châtiment s’abattra sur eux lorsqu’ils la verront, et qu’elle tremblera.

Ibn Kathir nous le confirme dans le tafsir de ce verset :
Ils t’interrogent sur l’Heure : « Quand viendra-t-elle? » Réponds-leur: « Seul mon Seigneur en a connaissance »
(Coran, sourate 7, verset 187)

Le Prophète (sawas) a dit : « Alors que l’Heure sera en effervescence parmi les gens, l’homme réparera son bassin, l’homme abreuvera son bétail, l’homme étalera sa marchandise au marché, l’homme abaissera sa balance et l’élèvera ».

Il n’y a pas de commentaire à faire sur ce tafsir qui confirme clairement que l’Heure (As-Sâ‘a) se tiendra parmi les gens alors que leur vie restera ordinaire.

Il faut noter également que le terme « Heure » (As Sâ’a) n’est mentionné nul part dans toute la sourate 75 : la résurrection (Al Qiyamah).

Rappelons-nous que le Mahdi (ajf) s’appelle aussi le Maître du Temps (ajf) : « Sahib Az-Zaman »

Il semble donc évident que le Mahdi (ajf) agira sur le Temps (Zaman) avec une Science qu’il nous apportera par la grâce d’Allah (azw).

L’Imam ‘Ali (as) a dit :
« Innamâ ‘ilmou Al-Ghaybi ‘ilmou As-Sâ’a »
« La science du Ghayb c’est la Science de l’Heure. »
(Nahj Al Balagha, Chapitre 1, Page 90, numéro 5)

Allah (swt) nous dit aussi :
« Il y a vraiment une SCIENCE (‘ilm) de l’Heure »
(Coran, sourate 43, verset 61)

Il y a donc bel et bien une Science de l’Heure.

 

Et qui d’autre pourrait nous apporter une « Science de l’Heure » si ce n’est le « Maitre du Temps » ? « Sahib Az-Zaman » ?

L’Heure (As-Sâ’a) étant bien une partie du Temps (Zaman), on peut très facilement comprendre que c’est une figure de style qui exprime le Tout : le Temps, par la Partie : l’Heure, et qu’elle est donc la Science du Mahdi (ajf).

Analysons maintenant de nombreuses preuves authentiques pour exprimer le lien évident entre l’Heure et le Mahdi (ajf).

« Il est en vérité, l’annonce de l’Heure (As-Sâ’a). N’en doutez pas et suivez-moi. Voilà un chemin droit ».
(Coran, sourate 43, verset 61)

Selon certains savants, « Il » fait référence à ‘Issa (as), ce verset concerne sa descente à la fin des temps. C’est l’avis de Al-Boghwî, Al Zamakh-charî, Al-Qortobî, Ibn Kathîr, Al-Khâzin, Abu-l-Su’ûd et d’autres encore. Al-Suyûtî mentionne un avis semblable rapporté, selon différentes chaînes de transmission remontant à Ibn ‘Abbâs, par Ahmad Ibn Hanbal, Ibn Abî Hâtam, al-Tabarânî, Ibn Mardawayh, al-Faryâbî, Sa’îd Ibn Mançûr, ‘Abd Ibn Hamîd.

Et selon al-Kanjî al-Châfi’î dans son Al-Bayân: «Muqâtil Ibn Sulaymân et ses adeptes parmi les mufassîr (exégètes) disent que l’expression coranique « l’annonce de l’Heure » parue dans ce verset désigne Al-Mahdî à la fin des temps et la résurrection de l’Heure». Cet avis est partagé par Ibn Hajar al-Haythamî, al-Chalbanjî al-Châfi’î, al-Safârînî al-Han-balî, al-Qndûzî al-Hanafî et al-Cheikh al-Çabbân.

Il n’y a donc pas de contradiction entre les deux avis précités étant donné que la descente de Jésus et l’apparition d‘Al-Mahdî sont concomitantes, comme l’affirment Sahîh al-Bukhârî, ainsi que tous les autres corpus de Hadîth.

D’après tous ces récits, l’Heure est donc clairement liée au Mahdi (ajf) et à Jésus (as)…

Le Prophète (sawas) disait : « J’ai entre mes mains l’Heure, salut exclusif, les commerces éclaterons jusqu’à ce que la femme fera vivre le commerce. Seront coupés les miséricordes et il y aura de fausse attestation et on cachera le témoignage de vérité et apparaîtra le Calame. »
(Mosnad Ahmed Ibn Hanbal, hadiths 3841, 3870, 4183, 5115)

L’Heure permettra donc le salut exclusif… Ce hadith est intéressant dans la mesure où l’on apprend que le Prophète (sawas) a entre ses mains « l’Heure », et car on sait également que la félicité n’arrivera qu’avec l’Imam Mahdi (ajf), c’est lui qui remplira la Terre de justice et d’équité comme on le sait d’après de nombreux récits.

On peut le comprendre également dans ce hadith:

Tout en montrant l’index et le majeur de sa main, le Prophète (sawas) a dit :
« Ma mission et l’Heure (As-Sâ’a) sont comme ces deux-là »
(Mu’jam al Awsat, Tabarani, tome 6, hadith 5801)

Egalement dans ce récit :

Le Messager d’Allah (sawas) a dit : « L’Heure ne se lèvera pas avant que ne se lève l’un des nôtres [le Mahdi] : le Résurrecteur du vrai, et cela s’accomplira quand Allah, Le Noble et L’Élevé le permettra. Ainsi, celui qui lui obéit sera sauvé et celui qui s’oppose à lui sera détruit… »
(Wassa’il ash-Shia, volume 7, page 325, Hadith 6)

Mais aussi dans cette exégèse :

Tafsir Al Qummi du verset 1 de la sourate 54 :
« L’Heure approche et la Lune s’est fendue. »
D’après Sa Parole « L’Heure approche », il s’agit de la venue du Qa’im sur lui la paix. (C’est-à-dire le Mahdi)

L’Heure est définitivement liée au Maître du Temps (ajf)

 

Rappelons-nous maintenant que le Mahdi (ajf) s’appelle aussi le Maître du Commandement (ajf) : « Sahib Al-Amr »

Al-Mahdi (ajf) est le Maître du Amr :
L’Imam Mouhammad Ibn Ali Al Baqir (as) a dit : « Al-Mahdi a été nommé ainsi car il guidera vers le Amr secret »
(Biharoul Anwar, volume 97, page 117)

L’Imam Mouhammad Ibn Ali Al Baqir (as) a déclaré que s’il vivait à l’époque du Mahdi, il “aurait servi le maître du Amr” [çahib al Amr est un surnom du Mahdi]
(Biharoul Anwar, volume 52, page 234 ; al-Ghaybah de al-Noumani)

En faisant le lien entre Al-Amr et As-Sâ’a, on pourra encore plus aisément confirmer que l’Heure est bien liée au Mahdi (ajf) incha Allah.

Nous pouvons faire ce parallèle car nous apprenons dans le Tafsir Jalalayn, de Jalal al-Din al-Mahallî et Jalal al-Din as-Suyutî, dans l’exégèse de ce verset :
« Al-Amr d’Allah est venue auparavant ; ne le précipitez donc pas. »
(Coran, sourate 16, verset 1)

Al-Amr de Dieu c’est l’Heure et le terme « Ata » (venir) est employé au passé.

Al-Amr désigne donc, selon le Tafsir Jalalayne, l’Heure. Et les auteurs précisent que « Ata » est au passé. L’Heure est donc déjà venue. Cela prouve à nouveau que l’Heure dans le Coran, n’est ni la fin du monde et ni le jugement dernier, ni la résurrection, puisqu’elle est venue auparavant, et on sait qu’elle viendra une nouvelle fois…

Pour ce même premier verset de la sourate 16, le tafsir de l’Imam As-Sadiq (as) nous apprend ceci :
« Ce commandement et cette affaire d’Allah [Llâh Amrou] est notre commandement et notre affaire. Autrement dit, Allah a ordonné que nous ne nous hâtions pas pour le soulèvement d’al-Mahdi, parce qu’Il soutiendra le Maître de notre affaire (ajf) avec les trois armées : d’anges, de croyants et de l’effroi, et nous allons obtenir notre droit. »
(Ta’wil al-Ayat az-Zahirah, vol. 1, p.252; Ithbat al-Hudah, vol. 3, p. 562; Bihar al-Anwar, vol. 52, p. 356)

Nous pouvons donc conclure, à la lecture des tafsirs de ce même verset, que Al-Amr est définitivement lié au Mahdi (ajf), et l’Heure l’est donc aussi comme nous l’avons vu.

« Sont perdants certes ceux qui traitent de mensonges la Rencontre d’Allah. Et quand soudain l’Heure (As-Sâ3a) leur viendra, ils diront : Malheur à nous pour notre négligence à son égard, Et ils porteront leurs fardeaux sur leurs dos, et quels mauvais fardeaux! »
(Coran, sourate 6, verset 31)

A la lecture de ce verset, on apprend très clairement que la rencontre d’Allah (swt) est liée à l’Heure.

O Homme, tu cours à toute allure vers ton Seigneur et tu le rencontreras.
(Coran, sourate 84, verset 6)

Et quand on dit : « La promesse de Dieu est vérité, et il n’y a pas de doute sur l’arrivée de l’Heure », vous dîtes : « Nous ne savons pas ce qu’est l’Heure, nous ne faisons que des suppositions à son sujet, et n’en n’avons aucune certitude »
(Coran, sourate 45, verset 32)

Vous ne connaîtrez vraiment ce que le Coran raconte qu’après un temps.
(Coran, sourate 38, verset 88)

L’Heure est proche.
(Coran, sourate 33, v.63; sourate 42, v.17; sourate 54, v.1)