Texte emprunté au livre ‘Ihya al-Maqbur’ (pages 59 et 60), écrit par le plus grand muhaddith de notre temps, l’Imam Abu’l-Fayd Ahmad ibn Abi Abdallah al-Siddiq al-Ghumari ( rahimahullah)

‘Ihya al-Maqbur’- al-Ghumari (3.30Mo)

 » Quant aux disciples de la corne de satan [al-Qarniyyun], Allah n’a donné à leur terre [le Najd] aucun Wali ou Salih depuis les débuts de l’Islam jusqu’à aujourd’hui. Au lieu de cela, c’est dans cette région qu’Allah a fait naître al-Qarn al-Shaytan [ ‘la corne du diable ‘] [d’après un hadith rapporté par Bukhari], dont les sectateurs sont les Khawarij du XIII siècle et des siècles suivants.

Craignez ainsi Dieu, et ne soyez pas de ceux qui sont séduits par eux, qui soutiennent leur secte corrompue, basée sur des opinions sans valeur et qui entraîne dans un égarement évident, tel que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix) les a décrit : des gens qui sont les ‘chiens de l’enfer ‘[Kilab al-Nar] [dans un hadith rapporté par Ahmad, Tirmidhi et Ibn Majah, considéré comme Sahih], qui sont les ‘plus mauvais de tous ceux qui vivent sous le ciel ‘, et qui ‘sortent de la religion comme une flèche qui sort de l’arc’.

Ils prétendent posséder les paroles les plus vraies dans leurs débats sur le Tawhid, ils affirment mettre en application la Sunna et combattre les innovations [bid’a] – mais, par Allah, ils sont noyés par les innovations. En réalité, il n’y aucune innovation pire que les leurs. Ils s’écartent de la religion ‘comme une flèche qui sort de l’arc’ [d’après un hadith rapporté par Abu Dawud], et cela malgré leurs efforts extérieurs dans le culte et dans la prétendue adhésion à la vraie religion.

Ils sont comme le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix) les a dépeint : ‘l’un d’entre vous mépriserait les prières et les jours de jeûne qu’il a faits avec eux. Ils récitent le Qur’an mais leur récitation ne va pas plus loin que leur gorge’ [Boukhari].

C’est pour cette raison que le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix) s’est abstenu de faire des invocations [du’a] pour le Najd, alors qu’il avait prié pour le Yémen et pour la Syrie.
Il a demandé: ‘Ô mon Dieu, bénis notre Yémen, bénis notre Syrie ‘- et des personnes, qui étaient avec lui, ont dit, ‘Et notre Najd, Ô Messager d’Allah?’ (sur lui la bénédiction et la paix), mais lui a répété sa prière pour le Yémen et pour la Syrie. Et les gens ont réitéré leur demande jusqu’à ce qu’il leur explique, après la deuxième et le troisième dou’a a, pourquoi il ne prierait pas pour Najd: ‘C’est un endroit de tremblements de terre et de fitnas, et c’est de là que la corne du diable se lèvera’ [hadith rapporté par Bukhari].

Rien n’a émergé de là qui n’ait provoqué plus de tremblements de terre et de désordres [fitna] que le culte établi par Muhammad Ibn Abd al-Wahhab. C’était un égaré qui a mené à l’égarement les gens qui l’ont suivi.

C’est lui la corne du diable annoncée par le Messager (sur lui la bénédiction et la paix), qui s’est abstenu de prier pour le Najd à cause de lui, et à cause de tous les problèmes [fitna] qui découleraient de sa secte [da’wa] démoniaque. »