Qui s’est renfrogné ?

Sourate 80 (début) :

1. Il s’est renfrogné et il s’est détourné
2. parce que l’aveugle est venu à lui.
3. Qui te dit : peut-être [cherche]-t-il à se purifier ?
4. ou à se rappeler en sorte que le rappel lui profite ?
5. Quant à celui qui se complaît dans sa suffisance (pour sa richesse)
6. tu vas avec empressement à sa rencontre.
7. Or, que t’importe qu’il ne se purifie pas ”
8. Et quant à celui qui vient à toi avec empressement
9. tout en ayant la crainte,
10. tu ne t’en soucies pas.
11. N’agis plus ainsi ! Vraiment ceci est un rappel

Alors la première remarque que l’on peut faire, le « IL » du premier verset, il n’y a absolument aucun verset du Coran dans lequel Allah swt s’adresse à Son Bien Aimé Prophète à la 3ème Personne ! Point très important si ce n’est le plus marquant. Personne ne pourra apporter un autre verset dans lequel Allah swt emploie « Il » pour désigner le Saint Prophète (sawas).

EXEGESE SOURATE 80; 1-10

Tout le monde est d’accord que les versets 80:1-10 sont en rapport avec un incident de la Mecque, quand Abdullah bin Umm Maktum, un aveugle, est venu à une réunion où le Prophète (sawas) parlait à quelques personnes dont certaines étaient des chefs d’entre les Quraysh. Quand Abdullah bin Umm Maktum est venue à cette réunion, quelqu’un (dont l’histoire n’a pas retenu le nom) a froncé les sourcils et s’est détourné de lui.

Question : qui a froncé les sourcils et s’est détourné de l’aveugle ?

Le Coran ne donne pas le nom. La version « sunnite » de l’événement dit que c’était le Prophète (sawas) qui a froncé les sourcils, mais la plupart des sources shi’ites, c’est un des chefs Quraysh qui a froncé les sourcils et s’est détourné de l’aveugle.

Et aussi incroyable que cela puisse paraitre, il y a aussi des textes « sunnites » qui confirment la version « chiite ».

Il n’y a donc pas que les « chi’ites » qui précisent que le Prophète (sawas) ne s’est pas renfrogné.

« Cette sourate est descendue sur un homme des bani Oumaya, qui se trouvait chez Rassoul Allah sawas, lorsqu’est arrivé Ibn Makthoum.
Lorsque ce dernier s’est rapproché de cet homme, celui-ci s’est renfrogné, il s’en est écarté et a refusé de s’en approcher. Allah swt en a donc informé Rassoul Allah, (dévoilé les sentiments de l’Oméyade à l’égard de l’invité de Rassoul Allah sawas, Ibn Makthoum, que ce dernier accueillait avec tous les égards et ce, régulièrement ! »)
Voir Madjma’a Al bayane, V. 10, p 437, et ensuite le Tafsir el bourhane, V. 4, p 428, ou le Tafsir Nour ethhakaleyn, V5, p 509.

Évidemment la version correcte est celle qui ne contredit pas le Coran et personne ne peut mettre en cause cette méthode pour déterminer la signification de n’importe quel événement ou incident mentionné dans le Coran incluant l’identification de la personne ou des personnes impliquées dans un événement particulier ou un incident.

Vous constaterez que le Coran rejette la version sunnite tandis que la version shi’ite ne contredit pas le Coran.

Voici les raisons de la susdite déclaration :
1) Allah s’adresse au Prophète :
Sourate 68
1. Noun. Par la plume et ce qu’ils écrivent!
2. Tu (Muhammad) n’est pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé.
3. Et il y aura pour toi certes, une récompense jamais interrompue.
4. Et tu es certes, d’une moralité imminente.

Ce témoignage sur le caractère du Prophète sawas a été révélé avant les versets de la sourate Abasa. Donc, comment une personne décrite par Allah swt avec un niveau de caractère et de moralité aussi sublimes, peut-il se comporter d’une telle façon ?

2) Dans le tout début de sa mission, on a clairement dit au Prophète sawas comment se comporter dans la transmission du message aux gens
Sourate 26
214. Et avertis les gens qui te sont les plus proches.
215. Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent.

Il semble donc improbable que le Prophète sawas, à qui Allah swt dit d’être bienveillant avec les croyants qui le suivent, froncerait les sourcils quand s’approche la personne aveugle.

3) Allah swt s’adresse au Prophète sawas :
Sourate 6
52. Et ne repousse pas ceux qui, matin et soir, implorent leur Seigneur, cherchant Sa « Face » ‹Wajh›. Leur demander compte ne t’incombe en rien, et te demander compte ne leur incombe en rien. En les repoussent donc, tu serais du nombre des injustes..
53. Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu’ils disent: ‹Est-ce là ceux qu’Allah a favorisés parmi nous?› N’est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants?

Ces versets ont été révélés lorsque les chefs des Quraysh ont dit une fois au Prophète (sawas) de ne pas s’asseoir avec les gens opprimés et faibles et que s’il se détournait d’eux alors ils l’accepteraient comme leur chef. De ces versets on peut déduire que l’acte de froncer les sourcils et de se détourner de l’aveugle ne peut pas être attribué au Prophète sawas.

Maintenant ceux qui disent que c’était le Prophète sawas qui a froncé les sourcils doivent nous donner la preuve dans le St Coran que le caractère du Prophète sawas n’était pas d’un niveau sublime et ainsi qu’il était possible pour lui de se comporter de cette façon.