Hadiths sur le regroupement des prières

Cette petite compilation de hadiths sur le regroupements des prières n’a pas été proposée dans le but d’inciter les gens à cette pratique, mais simplement de montrer que les textes existent et que leur sens est assez loin de ce qu’autorisent certaines écoles de jurisprudence. Tant que cela ne devient pas une habitude, il semble clair que cette dérogation soit plus ouverte qu’on ne le croit, et pas seulement lors des voyages, des jours de pluie ou en état de crainte.

Sahih Muslim – Edition Darussalam – Volume 2 – Hadith 1628 à 1636 pages 216 à 220

 [1628] 49 – (705)  Il a été rapporté que Ibn Abbas a dit : « Le Messager d’Allah (sawas) pria le Zuhr et le ‘asr ensemble, de même que le maghrib et le ‘isha, sans être en état de crainte ni en voyage« 

[1629] 50 – (…) Il a été rapporté que Ibn Abbas a dit : « Le Messager d’Allah (sawas) pria le Zuhr et le ‘asr ensemble à Médine, sans être en état de crainte ni en voyage »
Abû al-Zubayr dit : « Je questionnai Sa’eed : « Pourquoi a-t-il agi ainsi ? » Il répondit : « J’ai interrogé Ibn ‘Abbas comme tu m’as interrogé et il a répondu : « Il ne voulait embarrasser personne de sa communauté » »

[1633] 54 – (705) « Le Messager d’Allah (sawas) groupa le Zuhr et le ‘asr ainsi que le maghrib et le ‘isha, à Médine, sans le motif de la crainte ou de la pluie »
Dans le hadith de Waki, il dit : « Je demandais à Ibn Abbas : « Pourquoi a-t-il agi ainsi ? » Il répondit : « Afin de ne pas embarrasser sa communauté » »

[1637] 58 – (…) Il a été rapporté que Abdullah Bin Shaqiq Al ‘Uqaili a dit : « Un homme a dit à Ibn Abbas : « La prière! », puis se tut. Il réitéra : « La prière! » et se tut à nouveau. Ibn Abbas s’écria : « Puisses-tu perdre ta mère ! Nous enseignerais-tu la prière? Nous avions l’habitude de grouper deux prières du temps du Messager d’Allah (sawas)«  »

Musnad Imam Ahmad Bin Hanbal – Edition Darussalam – Volume 2 – Hadith 1929 page 263

1929. It was narrated that Ibn ‘Abbas said: The Messenger of Allah (sawas) prayed in Madinah, when he was a resident and not travelling, seven [rak’ahs] and eight [rak’ahs].
Comments : [Saheeh because of corroborating evidence, al- Bukhari (1174) and Muslim (705) and its isnad is da’eef]

Sahih Al-Bukhari – Edition Al Qalam – Tome 1 – Hadith 543 pages 417, 418

Sanad : Aboû an-Nou‘mân (Ârim Mohammad Ibn al-Fadl as-Sadoûsî) nous as rapporté disant que Hammâd Ibn Zayd (Ibn Dirham. Aboû Ismâ‘îl al-Basrî) nous a rapporté selon ‘Amr Ibn Dînâr (al-Makki) selon Jâbir lbn Zayd (al-Azdî Aboû ach-Cha’thâ’ al-Basrî) selon (‘Abdallah) Ibn ‘Abbâs qui dit :
Matn : Le Prophète (sawas) fit à Médine des prières groupées :
– huit rak’a : quatre pour la prière du dhouhr et quatre pour celle d’al-‘asr.
– sept rak’a : trois pour la prière d’al-maghrib et quatre pour celle d’al-‘ichâ’. Ayyoûb as-Sakhtiyânî dit alors à Jâbir Ibn Zayd : « C’était probablement lors
d’une nuit pluvieuse ! — C’est possible ! dit Jâbir.

Sahih Al-Bukhari – Edition Al Qalam – Tome 1 – Hadith 1174 page 794

Sanad : ‘Alî Ibn ‘Abdallah (Ibn Ja’far al-Madanî) nous a rapporté disant que Soufyân (Ibn ‘Ouyayna al-Makkî) nous a rapporté selon ‘Amr (Ibn Dînâr al-Makkî) qui dit avoir entendu Jâbir (Ibn Zayd al-Azdî) Aboû ach-Cha‘thâ’ (al-Basrî) dire avoir entendu ‘Abdallah Ibn ‘Abbâs (Dieu en soit satisfait) dire :
Matn : J’ai fait avec le Prophète (sawas) huit rak’a groupées et sept rak‘a groupées.
‘Amr Ibn Dînâr dit à Aboû ach-Cha‘thâ’ : « Je crois que le Prophète (sawas) a retardé la prière du dhouhr et avancé celle d’al- ‘asr puis a avancé la prière d’al- ‘ichâ’ en retardant celle d’al-maghrib ! — Je le crois aussi, dit-il. »
(Voir aussi les hadîth N° 543,562).

Sahih Muslim – Edition Al Biruni – Hadiths 736 à 739 pages 275, 276

Chapitre 6: L’association des deux prières en résidence

736- Ibn Abbâss raconte que le Messager d’Allâh (A.B.S) a fait en même temps les deux prières du midi et de l’après-midi, puis les deux autres, celle du coucher et celle de la nuit, en résidence et en l’absence de toute raison de peur.

737- Selon Abou At-Toufaïl A’âmer, Mou’aâze dit: «Un jour pendant le combat de Tebouk, nous étions avec le Messager d’Allâh (A.B.S) qui faisait en même temps les prières du midi et de l’après-midi, celle du Maghreb avec celle d’Al-Ichaa’.»

738- Ibn Abbâss raconte: « J’ai fait la prière avec le Messager d’Allâh et il nous arrivait d’associer huit agenouillements ou sept à la fois. »

739- Toujours selon la même source, le Messager d’Allâh (A.B.S) a parfois fait sa prière à la Médine en associant sept ou huit agenouillements à la fois selon les deux prières faites ensemble.